Une nécessaire futilité…

N’est il pas irrespectueux de coudre alors que notre pays a été frappé si durement? Indécent de songer à acheter une laine ou un patron alors que des gens sont morts? Etrange de ressentir le besoin de vous écrire ces quelques mots, à vous que je ne connais pour la plupart pas personnellement?

Samedi quand la nouvelle des attentats et de leurs dramatiques conséquences ont été connues, Cher et Tendre et moi sommes restés chez nous, comme beaucoup. Lui à cuisiner des choses réconfortantes et moi à dessiner mon patron de base de pantalon…

Sur le moment je n’aurai pas su expliquer cette réaction.

Je comprends et respecte ceux et celles qui ont pris la décision de faire une pause dans cette activité de « DIY », qui considèrent que le temps n’est pas propice à ce genre de choses et aux rassemblements « festifs ».

Je ne prétends évidemment pas imaginer, ne serait-ce qu’un instant, la douleur de ceux dont les proches ont été victimes de ces horreurs.

Néanmoins comme beaucoup je suis profondément touchée par ce qui s’est passé et j’erre depuis lors dans un « entre-deux » singulier.

Mais j’ai réalisé aujourd’hui que la couture est ma bulle quand cela va mal et que cette futilité m’est nécessaire dans les moments difficiles, qu’elle constitue un « sas de décompression » bienvenu.

C’est pour cela, et pour soutenir les créateurs/créatrices qui participeront au CSF (quelque en soient les raisons, y compris économiques), que j’irai moi aussi au Salon.

Pas par « même-pas-peur-isme », ni par provocation, pas par consumérisme égoïste ou inconscience, ni en revendiquant quoi que ce soit, mais simplement parce qu’échanger avec des passionné(e)s (dont certaines sont des amies), voir de jolies choses, me fera du bien, je le sais.

Je serai sur le stand de Pauline et Alice le vendredi soir et le samedi toute la journée.

Si vous y passez, n’hésitez pas à me faire un petit « coucou ».

Et d’ici là cousez, passez du temps avec vos proches, ou faites ce qu’il vous plait et qui vous fait du bien tout simplement…

Publicités

11 réflexions au sujet de « Une nécessaire futilité… »

  1. Ton article est très fin. Merci. Aller ou ne pas aller au CSF ce n est en rien un acte militant ou une réaction de peur. C est faire le choix de ce qui nous va le mieux à ce moment précis. Pour moi ce sera we en famille avec mon mari et mes deux petits garçons. J aurai vraiment vraiment aimé vous rencontrer pauline et toi car j admire et j apprécie votre travail, et ce que vous semblez être à travers vos écrits… Des personnes adorables et sincères. J espère que nous auront l occasion de nous rencontrer une autre fous, sous de meilleurs auspices… Bon salon 😘

    J'aime

  2. C’est exactement ce que j’ai ressenti comme besoin après l’effroi de vendredi soir. Et comme toi, je pense que c’est une bulle, une parenthèse dans laquelle je me met lorsque je couds et cela m’a fait du bien durant le weekend plutôt que regarder les info en boucle… Je ne sais toujours pas si je vais au salon vendredi soir mais si c’est le cas je ne manquerai pas de passer te faire un coucou!! Bonne soirée

    J'aime

  3. Moi aussi je suis sous le choc, triste. J’ai peur. Et je te lis avec les aiguilles sur les genoux parce que j’ai un besoin vital de légèreté, de douceur de mise à distance, de jolies choses. Encore plus parce que j’ai pris conscience de beaucoup trop de choses ces deniers jours. On ne vit pas dans un mode rose mais on a aussi besoin de belles choses. Terriblement. Et tous ceux qui sont morts ou ont été blessé ce week-end savouraient juste un moment à eux, une bulle de vie. Alors merci pour ton poste. Désolée si c’est un peu confus…

    J'aime

  4. Merci pour ces mots très justes … je suis tout à fait d’accord avec toi … comme toi, je ressens cet « entre-deux » … celui qui fait monter les larmes quand les atrocités reviennent en force … mais aussi celui qui donne envie de faire quelque chose, de s’occuper les mains, la tête pour commencer à avancer … cette bulle, légèreté, futilité, frivolité, c’est aussi une manière de dire que la vie gagne !!
    J’espère te croiser au CSF !!

    J'aime

  5. Je partage ton ressenti. En tant que personnel de santé, la couture a toujours été pour moi, et ce depuis le début, une source d’évasion, une activité paisible qui me permet de m’isoler, de libérer les tensions et le stress, de déconnecter un moment avec la réalité … Une vraie soupape de sécurité … Pour certains, ce sera le yoga, le sport, la cuisine, moi c’est la couture ! Elle me permet de recharger les batteries, et j’y puise ensuite l’énergie nécessaire pour affronter le quotidien et donc a fortiori les périodes plus douloureuses et difficiles à surmonter.
    Donc quand je couds, peut-être que je fais un peu l’autruche, mais en tout cas, ça m’évite de prendre des médocs anti-déprime ! 🙂
    Concernant le CSF, je n’ai pas la possibilité de m’y rendre, mais c’était déjà prévu bien avant les événements … Bon salon à toi et à tous ceux qui pourront y participer, il faut profiter de la vie et de ce (et ceux) qu’on aime, chaque instant est si précieux !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s