Reina d’amour

Vous connaissez forcément Charlotte aka Fille d’Hiver. Non?!! Alors je vous incite fortement à découvrir son univers (son blog ici, où vous trouverez les liens vers ses comptes de réseaux sociaux): Charlotte est adorable, extrêmement talentueuse et drôle!!

Comme vous le savez, j’avais participé à son premier CraftAlong avec ma veste Waver. Du coup quand elle a lancé le second (Litha), je savais que j’allais me joindre à l’initiative.

Le thème est simple: réaliser, avant le 01/08/16, un top d’été (comprendre: pas à manches longues), en tricot ou en couture. A ma grande surprise, le tricot a vraiment la côte parmi les participantes 🙂 Faut dire que le CraftsAlong a été lancé pendant le mois de juin qui a été assez calamiteux niveau temps… Vous pouvez voir les réalisations terminées ici.

J’ai choisi quant à moi une réalisation couture: la blouse Reina de Pauline Alice, dans une soie Gérard Darel trouvée chez Sacrés Coupons. 

Pour tout vous dire, cette blouse ça a été un gros coup de coeur! Pauline ayant eu l’extrême gentillesse de m’offrir tous les patrons de la collection en version papier, je savais qu’il ne se passerait pas longtemps avant que je me lance!

Malheureusement ça a mal commencé: je me suis lancée sans toile dans une taille 40 et là… grosse déception… le top est VRAIMENT trop large (même en tenant compte de sa forme loose) et le décolleté m’arrive au nombril (j’exagère bien sûr! Mais je n’étais vraiment pas à l’aise…).

Après une petite pause (CAP…), je m’y suis remise en faisant les choses dans l’ordre: réfléchir sur les modifications à faire, faire une toile, rectifier.

Les modifications effectuées pour résoudre les principaux points qui me gênaient sont détaillées dans le point « Modifications effectuées » en fin d’article.

Côté réalisation:

Pour dompter à la coupe cette belle soie, j’ai utilisé le trio magique: amidon en bombe, épingles ultra pointues Merchand and Mills et cutter rotatif (beaucoup plus précis dans les courbes).

Une fois les pièces coupées, le montage se réalise relativement facilement grâce aux explications, et vous pouvez même vous aidez du pas à pas d’Anne (ici).

Le seul souci que j’ai rencontré m’est exclusivement imputable. J’ai voulu faire ma maligne et ne pas suivre les instructions (j’avoue… je lis les instructions à réception du patron, et ensuite je ne les consulte que sur les points particulièrement techniques. Pour le reste je mise sur mon habitude), hé ben j’aurai du! Je me suis trompée dans le montage de l’empiècement (qui doit dépasser de 1,5cm au niveau de l’encolure pour permettre le montage du col). J’ai du tout défaire (surpiqure et col monté compris…): ça m’apprendra!!

DSC_8720-j

Côté seyant: j’aime bien! Lors des premiers essayages j’étais vraiment dubitative en ce qui concerne l’ampleur mais après l’avoir portée plusieurs fois je ne trouve pas ça choquant, que je la porte au dessus d’une jupe ou rentrée à l’intérieur.

DSC_8709-j

DSC_8732-j

DSC_8744-j

Et voilà: il ne me reste plus qu’à faire la jupe Safor!! (j’ai déjà une toile à mon actif mais elle n’est pas concluante…).

Fiche technique:

Modifications effectuées:

  • Pour réduire l’ampleur :

 Il faut tenir compte de la forme du modèle: cette blouse ne sera jamais ajustée, ce n’est pas le but!

Néanmoins pour réduire l’ampleur je l’ai réalisée dans un mix 38 jusqu’aux emmanchures (car je sais que ma carrure est un peu plus forte que celle utilisée par Pauline … ce qui m’a valu des déboires pour Xerea…)/36 (à partir des emmanchures).

J’ai commencé par remplacer les fronces du dos par un pli creux mais le résultat ne me plaisait pas (ça rebiquait dans le dos). Je ne le vous recommande donc pas…

Enfin j’ai superposé les pattes de boutonnage plus que prévu (les boutons sont donc posés en retrait du milieu devant mais je ne trouve pas ça choquant!).

  • Pour compenser le décolleté trop plongeant:

J’ai déplacé une bride du bas de la patte de boutonnage et l’ai re-positionnée au dessus de la première bride pour « fermer » le décolleté. J’ai aussi fixé à la main la patte de boutonnage au dessus de cette bride (ce qui ne pose pas de souci à l’enfilage puisque je peux bien sur l’enfiler sans ouvrir la patte de boutonnage du fait de l’ampleur).

DSC_8713-j

  • les manches un peu trop longues: je les aient raccourcies de 3cm (en partie du fait de la finition d’ourlet utilisée).

A refaire: Oui: J’aime trop ce col! Pour une prochaine version:

  • j’envisage un mix entre Reina et Airelle (la toile est réalisée : vous pouvez la voir sur Instagram 🙂 ) et peut être de faire un petit tuto: ça vous intéresserait??
  • élargir la parementure (pour la pose des boutons sur tissu fin)
  • poser le col dans le sens habituel (dans les instructions on assemble d’abord le col intérieur puis on rabat le col sur l’endroit, ce que je ne trouve pas top pour de jolies finitions).

Notation: 

  • Compatibilité avec le reste de ma garde-robe de boulot: 4.
  • Seyant: 3 – l’ampleur dans le dos me gène toujours un peu,
  • Confort: 5: c’est de la soie…
  • Déclinabilité: 4.

Point Finitions :

  • ourlet roulotté machine aux manches. C’est la première fois que j’y arrive aussi bien 🙂
  • coutures anglaises partout, y compris pour le montage des manches (la finesse du tissu le permet).
  • col assemblé en point invisible.

Elle vous tente cette blouse?? Et sinon c’est quoi votre patron de « top fluide » préféré??

Publicités